10 conseils à suivre pour être digital nomad

Être digital nomad, c’est le rêve de beaucoup de millenials. Pouvoir parcourir le monde tout en travaillant semble aussi idyllique que les posts Instagram de ceux qui ont déjà sauté le pas. Pourtant, tenter l’aventure du digital nomadisme demande de la préparation. Voici nos 10 conseils pour réussir en tant que digital nomad. 

digital nomad

Préparez bien votre voyage 

Un voyage autour du monde, ça se prépare. Le plus important sera de rester minimaliste, si vous voulez voyager facilement, il faudra voyager léger. Inutile d’avoir 40 tenues différentes. Il faudra se contenter de l’essentiel. Si certaines choses peuvent être achetées à l’étranger, d’autres sont plus compliquées à se procurer en fonction des pays traversés. N’oubliez donc pas de vous constituer une mini-pharmacie et de voir si vos indispensables sont bien présents là où vous vous rendez. Prévenez votre banque ou prenez un compte bancaire d’une banque en ligne plus flexible sur les taux de change notamment et mettez à jour vos vaccins et mettez en ordre tous vos papiers en France.

Votre outil de travail doit également être opérationnel pour le grand départ. Il faut qu’il soit léger et résistant (notamment à la chaleur). Votre ordinateur sera votre meilleur ennemi lors de votre vie de nomade, à la fois indispensable pour financer votre périple et incroyablement lourd sur vos épaules et en termes de contraintes, c’est lui qui vous ramènera à la réalité et vous bloquera pendant des heures dans votre chambre. Alors autant qu’il soit le plus performant possible pour ne pas perdre de temps. Il en va de même pour votre téléphone et caméra (water-proof de préférence).   

Autre détail, et pas des moindres, renseignez vous un maximum sur les visas dont vous auriez besoin pour voyager dans les pays où vous souhaitez vous rendre et posez vous les bonnes questions : En faut-il un ? Combien cela va me coûter et combien de temps ça prend pour en faire un depuis un autre pays ? Combien de temps puis-je rester comme touriste sur place ? Et si je veux rester plus longtemps, comment ça se passe ? 

Ne partez pas sans économies et sans client

Même si votre passeport vous démange, il ne faudrait pas partir sans aucune promesse de revenus. Si vous pouvez être digital nomad, c’est parce que vous travaillez soit pour une entreprise depuis l’étranger ou soit en freelance pour plusieurs entreprises. Dans ce deuxième cas, c’est important de calculer votre budget en fonction de vos revenus mensuels et prévoyez large. Vivre à l’étranger peut coûter cher, il faut donc prévoir quelques économies si vous ne voulez pas vous retrouver au dépourvu ou sans logement. Etre libre ne signifie pas être inconscient. 

Ne négligez pas la concurrence

De nombreux Français ont eu la même idée que vous et ont décidé de dire « non » à leur 9h/17h sous lumière fluorescente. S’il y a de plus en plus de freelances, et de personnes qui veulent quitter l’Hexagone, cela signifie que la concurrence sera rude pour décrocher de nouveaux clients. Pour vous démarquer du lot et mettre toutes les chances de votre côté, créez votre propre site internet avec votre portfolio en ligne. C’est aujourd’hui très simple à mettre en place avec Wordpress, Square Space ou encore Wix. Mettez aussi à jour votre LinkedIn. Demandez à vos clients actuels une petite recommandation, cela soulignera votre sérieux et professionnalisme.  

Ayez une réponse à tout 

S’il y a bien une question qu’on vous posera tout le temps, que ce soient des prospects professionnels, vos proches ou vos futures rencontres, c’est « pourquoi avez-vous décidé de tout quitter pour vivre si loin ? » La réponse ne sera pas toujours la même mais il est important de faire comprendre son projet à ses interlocuteurs. Que ce soit pour vous sentir plus libre, pour vous ouvrir sur le monde, ou pour inspirer votre travail, ne vous sentez pas obligé.e de vous justifier, expliquez juste clairement votre choix de vie. 

Devenez le maître du temps

Courir à travers le monde se résumera souvent à courir après le temps. Vous deviendrez rapidement un expert des zones horaire et le jet lag n’aura plus d’effet sur vous. Si vous êtes votre propre patron, vous serez obligé.e de prendre en compte les impondérables du travail à distance : des meetings Skype à 5h du matin ou des deadlines à 23h. Si vous voulez garder vos clients et leur prouver votre professionnalisme, soyez le plus ponctuel possible, même à 10.000km de distance. 

digital nomad

Restez (bien) connecté(e) 

Avec votre ordinateur, votre plus fidèle allié restera votre connexion internet. Quand vous devrez travailler sur un projet, vous constaterez l’importance d’une très bonne connexion. Dans certains pays, il vous sera très dur d’en trouver une bonne alors n’hésitez pas à vous renseigner en amont. Vous pouvez d’ailleurs demander à vos futurs logeurs (dans le cas d’un AirBnb ou hôtel) de renvoyer les résultats d’un test de vitesse en leur communiquant ce lien (gratuit) : http://www.speedtest.net/fr
 
Si vous ne pouvez pas travailler de votre logement et que les cafés peuvent s’avérer bruyants, essayez de trouver un espace de co-working, ils sont souvent peu onéreux, vous donnent accès à une bonne connexion, des salles de réunion et vous pouvez parfois déjeuner sur place. Cela vous permettra également de faire du networking. 

Soyez sociable  

Travailler depuis son ordinateur peut s’avérer très solitaire, en plus vous vous retrouvez loin de vos proches, amis et qui plus est, dans un pays que vous ne connaissez que depuis peu. Alors essayez de bien planifier vos journées pour avoir des moments de boulot et des moments de découverte. Rencontrez des nouvelles personnes, des locaux et d’autres touristes. Cela peut être frustrant de ne rencontrer que des personnes que vous ne verrez que quelques jours ou semaines mais qui sait, cela pourrait déboucher sur des amitiés pour la vie et peut-être certaines de ces personnes pourraient faire un bout de chemin avec vous. Vous n’êtes pas parti.e si loin pour rester enfermé.e dans votre chambre alors sortez de votre coquille et engagez la conversation. Il faut briser ce sentiment d’isolement si vous voulez tenir sur la durée. Se créer une routine, quelques habitudes comme par exemple toujours prendre votre café du matin au même endroit, vous permettra aussi de vous sentir un peu plus à l’aise dans ce nouveau pays. 

Maitrisez de nouvelles compétences

Partir n’est pas une fin en soi. Il est donc primordial de se donner des objectifs personnels et professionnels pendant ce séjour plus ou moins prolongé à l’étranger. Comme vous ne savez pas si vous voudrez rentrer un jour ou l’autre en France ou reprendre un travail de bureau plus classique, il faut aussi pouvoir valoriser cette période de digital nomadisme dans votre CV. Alors profitez-en pour apprendre plusieurs langues, pour faire du bénévolat, pour élargir votre portfolio de clients ou encore développer votre propre entreprise. 

digital nomad

Prenez du temps pour vous et pour voyager

Le digital nomadisme est un travail mais pas que, heureusement ! Accordez vous des moments off pour parcourir ce pays qui vous faisait tant rêver. Et surtout prenez votre temps. Ce n’est pas humainement possible de changer de ville tous les deux jours, de faire des visites ET de bosser en même temps ! Voyagez lentement et profitez de toutes vos étapes. Passez quelques semaines dans chaque endroit pour avoir le temps d’en faire la découverte. Si cela ne vous plait pas, partez plus vite et si la ville vous séduit alors prolongez un peu plus. Suivez vos instincts et faîtes vous plaisir. 

Ayez un plan B (et C, voire D)

On ne le dira jamais assez : il faut être préparé à toutes les situations. Que ce soient une carte bancaire bloquée, un Airbnb annulé à la dernière minute ou une étape décevante, vous êtes capable de faire face à ces obstacles. Soyez prêt.e à être déçu.e, étonné.e, choqué.e, perdu.e et déboussolé.e. Prévoyez plusieurs possibilités au moment de changer de route, et si un pays est trop compliqué pour vous, mettez assez d’argent de côté pour embarquer sur le prochain vol vers une destination plus adaptée. 

 

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles. Vous souhaitez devenir digital nomad ou vous l’êtes déjà, laissez-nous un commentaire et n’oubliez pas d’écouter notre podcast Esprit Vagabond Le débat n°4 : “Être digital nomad : est-ce fait pour vous ?”