Comment financer mon tour du monde ?

Tous ceux qui rêvent de voyager le savent : l’aspect financier est sans aucun doute la première limite pour se lancer dans un long périple, tel qu’un tour du monde. Mais des solutions existent pour trouver de l’argent pour ses voyages, ou pour en réduire les coûts. Découvrez les principales solutions pour financer vos aventures et pour enfin voyager sans limites !

woman-landscape

Economiser

La solution la plus simple et la plus choisie par les voyageurs pour préparer un long voyage reste d’économiser une somme d’argent plus ou moins grande en fonction de son projet. Une enquête réalisée par Tourdumondiste indique que 92% des voyageurs opteraient pour cette option. Cette solution vous permettra d’être serein et d’organiser votre voyage en fonction de ce budget. Malheureusement, elle demande d’être patient et d’économiser longtemps, sachant qu’il faut en moyenne 15 000 € pour un tour du monde de 6 mois à 1 an. . Il faut aussi être très organisé et rigoureux au niveau de la gestion de son argent et de la planification de son voyage.

Avantages : tranquillité d’esprit pendant le voyage

Inconvénients : objectif long à atteindre

Travailler à distance

Avez-vous pensé à la vie de digital nomad ? C’est un mode de vie que beaucoup de freelances ont choisi, et qui leur permet de travailler à distance, tout en voyageant. Si vous travaillez dans le web, c’est une solution qui pourrait bien vous convenir. Toutefois, cela demande d’être très bien organisé, et de savoir équilibrer son temps entre visites et travail. Il faut aussi réussir à travailler depuis n’importe où, dans des conditions pas toujours très optimales, et avoir une très grande capacité de concentration. Si l’expérience vous tente, découvrez notre article 16 métiers pour travailler en voyageant, et notre podcast sur le digital nomadisme.

Avantages : des revenus constants, pas besoin d’arrêter de voyager !

Inconvénients : il faut avoir beaucoup de discipline, et être patient le temps d’arriver à se constituer une clientèle.

Trouver un petit boulot sur place

barman.jpg

Et si vous trouviez un petit job dans les pays que vous visitez au fil de votre tour du monde ? De nombreuses options s’offrent à vous, notamment dans le domaine de la restauration, pour travailler comme serveur, barista ou barman dans un restaurant, un bar ou un café. Mais une longue liste d’autres jobs peut s’offrir à vous en fonction de vos compétences, comme : professeur de yoga, professeur de français langue étrangère, moniteur de plongée, professeur de surf, guide touristique, cueilleur dans des plantations, ou encore travailler sur un bateau de croisière…

Bref, les options sont nombreuses, et vous ne devriez pas avoir de difficultés à trouver quelque chose, surtout si vous parlez anglais ou la langue locale. Vous pouvez trouver un petit boulot en faisant une demande de PVT (Permis-Vacances-Travail), qui vous permet de travailler légalement pour une année, dans de nombreuses destinations, telles que l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, la Russie, le Brésil...

Pour trouver des offres de boulots saisonniers, mais aussi de volontariat, de jobs au pair, ou d’emplois sur plusieurs mois, nous vous conseillons de vous rendre sur le site du Club Teli. Ce site est une mine d’or d’offres d’emploi à travers le monde. Moyennant une petite contribution financière annuelle, vous aurez accès à de nombreuses propositions d’emplois très alléchantes ! Sinon, ce qui marche aussi très bien, c’est tout simplement de prendre contact avec des gens sur place, et de demander un peu partout, en faisant marcher le bouche-à-oreille.

Avantages : contact avec les gens, immersion dans la vie locale, revenus réguliers

Inconvénients : il faut mettre son tour du monde en standbye pendant quelques mois

Échanger ses services contre un logement

Plus connu sous le nom de “Woofing”, ce type de séjour possède de nombreux avantages. Cela vous permet de mettre vos compétences (en cuisine, travaux manuels, construction, web, enseignement ou autres), au service d’une structure, tout en étant logé, et parfois nourri en échange de votre temps. On connaît surtout le Woofing dans les fermes, mais sachez que vous pouvez réaliser ce genre d’expérience dans tous les types de structures : ONG, écoles, auberges de jeunesse, restaurants… Découvrez le site Workaway pour contacter des hôtes et proposer vos services.

Avantages : facile à trouver, valorisant, on apprend pleins de choses

Inconvénients : cela laisse moins de temps pour visiter le pays à côté (le soir et les week-ends sont libres en général) et il faut quand même trouver de l’argent pour les autres dépenses (sorties, visites, transports…)

Faire du volontariat

S’il existe de nombreuses possibilités de volontariat à l’étranger, beaucoup d’entre elles sont payantes, et demandent de pouvoir financer, a minima, son logement, voire sa nourriture, et de fournir en supplément des frais extras. Sachez qu’il existe bien d’autres possibilités pour réaliser du bénévolat à l’étranger sans avoir à payer. Pensez au service civique, aux chantiers internationaux, et aux petites associations locales que vous pourrez contacter une fois sur place.

Avantages : expérience humaine, solidarité

Inconvénients : on doit rester au même endroit, et il faut quand même trouver de l’argent pour les autres dépenses (sorties, visites, transports…)


Trouver des sponsors

De nombreux voyageurs se font aujourd’hui sponsorisés pendant leur tour du monde. Certes, cela est plus facile après avoir acquis une certaine notoriété. Mais ne négligez pas cette option. Si vous êtes motivé.e et que vous avez un projet solide, contactez les entreprises, les PME, mais aussi les associations de quartier, et votre Mairie. Pensez à bien préparer votre projet en amont et assurez-vous de pouvoir en faire la promotion de manière efficace et assurée.

Avantages : financement important, on peut continuer à voyager sans arrêt

Inconvénients : démarches longues, et pas toujours concluantes

Vendre ses biens

Si vous prévoyez de partir pour une longue durée, une solution simple pour contribuer au financement de votre tour du monde est tout simplement de vendre vos biens : voiture, appareils électroniques, vêtements, accessoires, meubles… Cela peut vous rapporter une petite somme d’argent qui sera la bienvenue pour compléter votre budget voyage. De plus, c’est une alternative qui vous permettra d’adopter un état d’esprit minimaliste, et vous fera vous sentir plus libre et allégé.

Avantages : attitude minimaliste, c’est facile à faire

Inconvénients : en général, cela ne permet pas de financer tout son tour du monde

Sous-louer son appartement

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous avez toujours la possibilité de louer ou sous-louer votre appartement ou votre maison. Si vous êtes propriétaire, vous percevrez directement les loyers, qui pourront ainsi financer votre voyage. Et si vous êtes locataire, vous pouvez demander l’autorisation au propriétaire de votre appartement pour le mettre en sous-location. Par contre, vous ne pourrez pas percevoir de bénéfices car vous n’avez pas le droit de louer au-dessus de votre loyer actuel, mais cela vous permettra au moins de ne pas avoir à payer votre appartement, tout en sachant que vous pourrez y emménager de nouveau à votre retour.

Avantages : facile à faire, rapide

Inconvénients : pas de plus-values pour les locataires

Demander une bourse

Peu de gens le savent, mais de nombreuses organisations sont disposées à financer des projets de tour du monde. Certes, cela demande de réaliser quelques démarches, et il faut pouvoir anticiper longtemps à l’avance sa demande, mais certaines bourses financent des sommes d’argent permettant de mener à bien un projet de voyage de longue durée. Renseignez-vous par exemple sur les sites Zellidja, Millet, Bourse Avi International, Bourses Expé, Bourses Déclics...Et si vous êtes étudiant, pensez à vous renseigner auprès de votre université. Si vous souhaitez mener à bien un projet à l’étranger en rapport avec votre filière, il peut être possible de solliciter des bourses dans certaines universités.

Avantages : financement d’un projet valorisant

Inconvénients : financement parfois limité, démarches longues

Faire du crowdfunding

Avez-vous pensé aux plateformes de financement collaboratif ? Certes, cela ne conviendra pas forcément si votre objectif est un séjour farniente sur une plage de rêves. Mais si vous avez un projet original, qui allie le voyage à un objectif éthique, humanitaire, écologique, social ou culturel, il peut être intéressant de solliciter des dons en ligne. Vous pouvez vous informer sur Ulule et Kisskissbankbank, deux grands sites de crowdfunding en France. Si vous faites une bonne présentation et une promotion efficace de votre projet, vous pourrez être surpris du résultat !

Avantages : valorisant, facile à mettre en place

Inconvénients : aléatoire, imprévisible et nécessite de faire beaucoup de promotion

Faire du homesitting ou du petsitting

Le homesitting consiste à “garder” la maison d’une personne pendant son absence. En échange, vous bénéficiez d’un logement dans un pays étranger. Une solution plutôt sympa pour être logé.e à la seule petite condition d’arroser les plantes vertes.

Dans le même esprit, vous pouvez envisager de garder les animaux (chiens, chats, NAC…), d’une personne pendant son absence. Cela vous permet d’être logé.e gratuitement, tout en ayant parfois une petite rétribution financière. Une solution idéale si vous êtes un amoureux des bêtes ! De nombreux sites vous proposent cette option, tels que Nomador,  Pleine Vie ou Illidor.

Avantages : facile à réaliser, ne demande pas beaucoup d’efforts

Inconvénients : vous oblige à rester au même endroit

Faire de l’échange de maisons

Pour continuer sur la lancée des idées originales, faire de l’échange de maison est une autre possibilité. Moins connue, elle permet tout simplement d’échanger sa maison ou son appartement pour une durée plus ou moins longue contre le logement d’une autre personne. Vous pouvez vous mettre en relation avec d’autres voyageurs pour de l’échange de maisons sur les sites Home exchange et Troc Maison (les deux plus grandes plateformes françaises). Bon à savoir : vous pouvez réaliser un échange de logement que vous soyez propriétaire ou locataire (même s’il vaut mieux, dans ce cas, prévenir son propriétaire et son assureur). Et si vous avez peur de laisser votre maison dans les mains d’un inconnu, sachez que ce type de séjour est très réglementé et qu’un contrat est prévu si vous passez par un organisme.  

Avantages : facile à réaliser

Inconvénients : vous devez rester au même endroit ; vous devez financer le transport et les activités autrement


Voyager pas cher, ou sans argent

autostoppeur

Et si vous ne pouvez pas financer votre voyage, pourquoi ne pas opter pour un voyage économique ? Cela demande d’être original.e et d’oser sortir de sa zone de confort, mais peut être très gratifiant. Par exemple, vous pouvez voyager à pied, comme Caroline Moireaux, demander à vous faire loger chez l’habitant, ou encore faire du stop.

Avantages : voyager de façon originale.

Inconvénients : peut limiter dans le choix des pays et des activités.

Vous hésitez à partir en tour du monde ? Découvrez notre podcast sur le sujet !