L'OEIL DU VAGABOND - Caroline Moireaux : 8 ans à parcourir le monde à pied

29 pays traversés et 43 078 kilomètres parcourus à pied et en vélo en 8 ans : voici le parcours de Caroline Moireaux. La voyageuse est partie en 2011 de France, pour entreprendre l’aventure d’une vie : un tour du monde principalement à pied. Elle voyage ainsi, marchant à travers les montagnes, les forêts et les champs en Europe, Asie et Amérique, pendant presqu’une décennie. Caroline partage avec nous son aventure atypique.

caroline moireaux

Comment est née l’idée de parcourir le monde à pied ?

C’était en 2010, j’étais ingénieure qualité dans l’aéronautique à Paris. Je revenais d’un voyage en Australie d’un an, où j’étais partie en sac à dos, avec un PVT. Durant ce voyage, j’ai découvert sur internet un groupe de voyageurs qui se préparait à faire le tour du monde à pied. J’ai été impressionnée par cette idée, qui me paraissait folle.

Puis, je suis revenue en France, où j’allais commencer un nouvel emploi. Un jour, j’ai pris contact avec l’un de ces voyageurs pour savoir comment ça se passait.

Et un matin, je me suis réveillée et je me suis dit : « moi aussi je vais préparer mon tour du monde à pied ». Ce n’était pas réfléchi, c’était une évidence qui s’est imposée à moi. Ca venait du coeur et je ne me suis pas posé de question.

Mais comme je n’avais jamais fait ce type de voyage avant, j’ai pris 9 mois pour préparer le projet, pour étudier chaque aspect et réaliser les formalités, et j’ai commencé mon voyage en 2011.

Qu’est-ce qui t’a le plus plu dans ce mode de voyage ?

Je pense que c’est la liberté. Le fait de voyager à pied permet de ne pas s’inquiéter de devoir prendre un avion, un taxi, un bus ou de respecter des horaires….Quand j’ai mon sac sur le dos et que je marche, je ressens une liberté totale. J’aime cette liberté d’esprit, sans contrainte, ni stress.

Tu prépares tes itinéraires à l’avance ?

Je les prépare au fur et à mesure, une petite semaine à l’avance. Au début, je prenais beaucoup de temps pour me préparer car j’essayais de ne jamais marcher sur l’asphalte. Je devais trouver sur Google Earth les petits chemins et sentiers à travers champs et cela prenait un certain temps. Mais c’était génial car j’étais toujours au milieu de nulle part.

Quelle a été ton expérience la plus marquante ?

L’Iran est un pays qui m’a beaucoup marquée. C’était un vrai coup de coeur, même si j’ai adoré tous les pays que j’ai traversés. Il y a une très grande hospitalité, les gens sont très généreux et accueillants, et le pays est aussi très moderne.

Quels projets as-tu pour l’avenir ?

Aujourd’hui, je termine mon tour du monde après 8 ans. Je souhaite effectuer un voyage plus spirituel, intérieur. Je suis plus dans la recherche de la compréhension du monde et de moi-même. Je suis entrée dans une quête personnelle après ce voyage, que j’ai envie d’explorer à travers des stages et des formations, en soins énergétiques par exemple.

Que conseillerais-tu à des personnes qui souhaitent partir mais qui n’osent pas ?

Quand il y a une envie forte de partir, mais que l’on a peur de sauter le pas, c’est souvent par peur de l’inconnu et parce qu’on ne sait pas à quoi s’attendre. Pour dépasser cette peur, il faut lire des blogs et s’informer sur l’aspect pratique. Il suffit de se faire confiance, de trouver des solutions à ces obstacles, d’identifier ses peurs et de déterminer si elles viennent de soi ou des autres. J’étais moi-même novice dans ce type de voyage, mais tout est finalement beaucoup plus simple qu’on le pense !

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez la page Facebook de Caroline et son blog Pieds Libres.

Découvrez aussi notre podcast Esprit Vagabond sur le Tour du Monde !