Comment combattre les effets du décalage horaire ? 

Lorsque l’on part vers des destinations lointaines, le premier signe d’adaptation à notre nouvel environnement est quand on ne ressent plus le jetlag. Alors comment faire pour en diminuer les effets ? 

decalage horaire

 

D’où vient le jet lag ? 

Notre organisme a son propre rythme basé sur toutes sortes d’habitudes : l’heure du coucher, celle du réveil, ou encore les horaires des repas. Le décalage horaire force notre corps à trouver de nouvelles habitudes et il faut souvent une bonne semaine avant de plus en ressentir les effets (sommeil décalé, insomnies, fatigue ou faim incontrôlable à 3h du matin…) 

 

Il y a pourtant des méthodes pour faire en sorte que vous puissiez vous adapter beaucoup plus rapidement et ainsi profiter davantage de votre séjour.  Sachez que si vous voyagez vers l’ouest, cela sera plus simple pour vous de vous adapter car votre voyage suit le cours du soleil. Un voyage vers l’est laissera plus de séquelles. 

Les conseils pour combattre le jet lag  

Pendant votre vol

-      Ne buvez pas d’alcool ni de boisson excitante. Buvez en revanche beaucoup d’eau.

-      Essayez de ne pas trop manger pendant votre vol. Il serait d’ailleurs préférable de sauter votre dernier repas dans l’avion pour manger uniquement en arrivant sur place. 

-      Mettez votre montre à l’horaire d’arrivée, pour commencer à vous adapter. 

-      Dégourdissez vous les jambes et étirez vous. 

 

Une fois sur place

-      Si vous arrivez pendant la journée, essayez de tenir toute la journée sans faire de sieste. 

-      Suivez les horaires de repas locaux même si c’est juste pour un petit encas. 

-      Oubliez vos horaires habituels

-      Faites un peu de sport pour détendre votre corps (rien de trop brutal), si vous pouvez, allez nager !

-      Profitez de la lumière naturelle et passez le plus de temps possible dehors pour vous imprégner de votre nouvel environnement.

-      La mélatonine permet de vaincre plus facilement le jetlag, demandez conseil à votre pharmacien. 

 

N’oubliez pas aussi de lire notre article sur les conseils pour survivre à un vol long-courrier.