Les meilleurs cafés de Bangkok

Bangkok est célèbre pour sa gastronomie mais qu’en est-il de son kawa? Les cafés s'ouvrent partout dans la capitale thaïlandaise. Découvrez notre sélection des meilleurs à Bangkok.

 

L'odeur du café fraîchement versé est probablement pour moi la plus proche de celle des madeleines de Proust. Je peux encore me rappeler comment le petit garçon que j’étais, demandait à sa grand-mère de tremper un morceau de sucre dans sa tasse de café noir. Il est naturel que, quelques années plus tard, j’ai eu envie d’avoir ma propre tasse de café sucrée. En allant en Asie du Sud-Est, j'avais peur de n’être entouré que d’amateurs de thé. Et même si les touristes optent généralement pour le «thé au lait glacé thaï», ou chaa yen, la plupart des Thaïlandais préfèrent en fait leur kaffae yen, un café très sombre et fumé servi avec du sirop et du lait condensé avec des glaçons. Pour ajouter au folklore, achetez-le directement dans la rue.

 

The place to be

La culture du café thaïlandais évolue au même rythme que le reste de la société, à grandes gorgées d'occidentalisation, tout en parvenant à conserver un profil de saveur uniquement thaïlandais. Donc, si la jeune foule commande un espresso, il vaut savoir qu’il glacé. C’est peut-être une abomination pour les puristes, mais c’est ainsi que la Thaïlande s'approprie le concept de mondialisation, une tasse froide à la fois.

Le café fait partie intégrante de la culture thaïlandaise - en particulier pour la nouvelle génération. Le film Coffee Please, un succès d’audience, a d’ailleurs été réalisé sur le thème de la culture du café, et les histoires d'amour qui en découle. Ayant une si grande popularité, il n’est pas surprenant que Costa Coffee, le plus gros acteur du marché britannique, ait décidé d’ouvrir, en septembre dernier, son 1000ème magasin à Siam Paragon, au cœur de Bangkok. La première chaîne du Royaume-Uni rejoint des concurrents de longue date tels que l'Américain Starbucks (où personne ne vous demande votre nom), The Coffee Bean et Tea Leaf, le chic Dean and DeLuca, le japonais Farm Design ou le Coréen Tom N Toms.

Les amateurs de café aspirent maintenant à bien plus qu’une bonne saveur. Tout est question de concept et de design. Des endroits comme It's happened to be a coffee shop (Siam Paragon) jouent sur cette vague de hipster qui balaye Bangkok avec beaucoup de meubles vintage dépareillés, des touches rétro-chic et une grande ironie. Des quartiers branchés tels que Thong Lor, Phrom Phong ou Ari voient des cafés s'ouvrir par dizaines avec leur propre identité indépendante. Les noctambules, les expatriés, les hipsters, les accros à Instagram et les touristes bravent la chaleur et / ou la pluie pour siroter une boisson énergisante et réconfortante.


 

casa lapin


Casa Lapin (6 établissements autour de Bangkok), probablement le plus branché de tous, propose un choix de french press et de drip coffee dans une atmosphère décontractée. Pensé par l'architecte thaïlandais Suraphan «Tonk» Tanta, la maison du lapin saura sûrement vous piéger.

 

roast bangkok

Roast (Seenspace, Thonglor Soi 13), géré par Varatt Vichit-Vadakan, comme son nom l'indique, torréfie ses propres grains de café. Même s'il approvisionne de nombreux cafés à travers le pays, il est toujours préférable de visiter le site d'origine, d'autant plus que son personnel est très au fait du processus à suivre avant de pouvoir savourer au mieux votre succulent café.

ไล-บรา-รี่

Library Café / ไล-บรา-รี่ (Sukhumvit Soi 24), développé par l'architecte Panjai Petra avec une ambiance des années 50, figure également dans ma liste de recommandations. Dès que vous passez le pas de la porte, vous vous sentez comme chez vous. C’est un endroit merveilleux pour lire un livre, rattraper son retard sur instagram (grâce au wifi gratuit, si rare à Bangkok) ou bavarder avec des amis.


Green is the new black

La nouvelle scène de café à Bangkok met également l’accent sur le café local et durable. La Thaïlande récolte environ 4 000 tonnes de grains noirs par an à travers des projets gouvernementaux et des entreprises privées. Si, jusqu'à présent, des taxes élevées le protégeaient des importations de grains étrangers, avec l'ouverture de la zone de libre-échange de l'ASEAN en 2015, la qualité n'est pas encore devenue une préoccupation pour les agriculteurs locaux. Dans cette mesure, les propriétaires de cafés et les clients informés peuvent avoir un impact.

Café DoiTung (15 succursales à Bangkok) fait partie d'un projet royal lancé en 1988 par la princesse Srinagarindra. Elle permettait de substituer la culture de l'opium dans les collines de Doi Tung par des forêts de café. Café DoiTung n'utilise que les grains de café arabica aromatiques de grande qualité, récoltés sur des arbres cultivés à environ 1 000 mètres d'altitude. Le café est cueilli à la main et sélectionné avant d'être soigneusement torréfié et moulu. Pendant que vous appréciez votre café, vous pouvez également acheter leurs mélanges ainsi que des produits (articles ménagers, noix de macadamia, papier de mûrier, vêtements) fabriqués par des minorités ethniques soutenues par le projet royal.

doi chaang


Doi Chaang possède certains des cafés les plus mignons de la capitale thaïlandaise. Fun et confortables, ils vous faire sentir spécial. L’entreprise respecte également les principes du commerce équitable. La moitié de cette entreprise canadienne appartient en fait à la kha Hill Tribe, agriculteurs du nord de la Thaïlande. Grâce à leurs propres ressources et à leur initiative, les agriculteurs du village de Doi Chang ont également créé une académie de café pour aider les agriculteurs à se former aux nouvelles techniques, dans le respect de l'environnement local. 
 

gallery drip coffee


Gallery กาแฟดริป (Bangkok Art and Culture Center) créé par les photographes thaïlandais Piyachart Trithaworn et Natthiti Ampriwan, est aussi artistique qu’il n’est fou de la méthode du brassage au goutte à goutte. Les grains de café proviennent principalement de Lee Ayu Chuepa, de la communauté tribale des Akha, à Chiang Rai, puis ils sont torréfiés à Bangkok. Les amateurs de café avertis commencent maintenant à organiser des excursions dans leur ferme dans le nord afin que vous puissiez vraiment savoir d'où vient votre café. 

 

roots bangkok

Roots (Sathorn) est un excellent café créé par des passionnés par l’or noir. Ses créateurs ont minutieusement sélectionné les meilleurs agriculteurs et baristas afin d’obtenir la meilleure expérience de café écologique pour leurs clients. Consultez leur site Web pour tout savoir sur leur conception éthique du café. 

Café-tourisme


L'avenir du tourisme en Thaïlande pourrait trouver son nouveau souffle dans la tendance croissante du tourisme alimentaire, ou ceux qui voyagent dans le monde avec une fourchette dans leur valise. Les plus riches et les plus aventureux se rendront au  Golden Triangle Asian Elephant Foundation, dans le Golden Triangle Resort d'Anantara à Chiang Rai, où vous pourrez déguster une tasse de Black Ivory, dont les grains cueillis à la main coûtent 50 $. Un des cafés les plus chers au monde. 
 

Après avoir envahi Chiang Mai et Bangkok, la nouvelle culture des cafés branchés avec des produits locaux se répand maintenant dans tout le pays, une nouvelle étape vers la renaissance culturelle et touristique des campagnes thaîlandaises. Un café confortable et innovant peut convaincre les étrangers de faire un effort supplémentaire, en dehors des principaux sentiers touristiques, et de visiter un lieu qui n’est pas mentionné dans les guides. Poppysmic Café à Ang Thong (à 2 heures de Bangkok) illustre ce phénomène. L'élégant café imaginé et géré par Phon Wanvirot U-Thaikan ramène un peu de chic dans cette charmante campagne thaïlandaise. Le café végétal et bio est l'endroit idéal pour se détendre après avoir exploré la ville et ses environs, qui abritent le Grand Bouddha de Thaïlande (302m), la plus haute statue du Royaume et la neuvième plus haute du monde. 

Les avantages du café sont apparemment sans limites. Il peut dynamiser votre journée et même tout un pays!

N’oubliez pas d’écouter notre podcast ESPRIT VAGABOND consacré à Bangkok !