Conseils aux voyageurs LGBT

Comment peut-on appréhender le monde lorsque près de 80 pays considèrent les homosexuel.le.s et transsexuels comme hors la loi ? Vagabond vous donne ses conseils pour bien voyager lorsque l’on fait partie de la communauté LGBT.

 

L’homosexualité et la transsexualité sont punies par la loi dans près de 80 pays dans le monde et dans dix pays, la peine de mort y est même en vigueur.  Sans parler du degré d’homophobie des différentes sociétés à travers le monde. Rien que dans l’Hexagone, on compte en 2019 une agression homophobe tous les trois jours. Comment faire pour passer le meilleur voyage possible lorsque l’on est à l’étranger ? 

 

Se renseigner avant de partir

Il est important de préparer son voyage et de bien connaître la société qui nous accueille lors de notre voyage. Vous pouvez le faire en lisant les différents guides de voyage sur le marché qui ont souvent une catégorie dédiée au voyage LGBT. Cela vous permettra de connaître par exemple le nom des quartiers les plus fréquentés par les communautés gays, lesbiennes et trans, et également les différents bars et clubs gay-friendly. 

Pour ce qui est de la situation générale du pays, n’hésitez pas à consulter les recommandations du ministère des Affaires étrangères, en cliquant ici. 

 

Vous pouvez également lire les résultats de l’enquête annuelle du site Spartacus World qui établie selon une dizaine de critères les pays les plus et les moins surs pour les voyageurs LGBT. Les destinations souvent en tête sont les pays scandinaves, le Canada, l’Islande ou encore les Pays-Bas. Dans le bas du classement, on retrouve les Emirats Arabes Unis, l’Iran, la Somalie, le Nigéria ou encore l’Arabie Saoudite. 

 

Écoutez notre dernier podcast qui parle du voyage LGBT

Voyager au-delà des préjugés

 

Vous pouvez adopter une attitude militante et boycotter certains pays qui ont une politique anti-LGBT révoltante. Si vous souhaitez tout de même partir dans ces pays, essayez justement de dépasser votre appréhension et profiter de la culture locale. Les lois ne font pas forcément les Hommes, et vous serez surpris de la bienveillance et des rencontres que vous pourrez faire sur place. N’hésitez pas à rencontrer d’autres membres de la communauté LGBT localement pour avoir une vision plus juste de leur vie et de leurs combats. 

 

voyage lgbt

Réserver au bon endroit 

Réserver un voyage organisé ou un hôtel peut s’avérer compliqué quand on est un couple LGBT ou quelqu’un en transition. Quand deux hommes ou deux femmes choisissent une chambre double, ils peuvent être surpris de se retrouver avec deux lits simples. Sachez que l’homophobie est punie par la loi mais également réprimandée par les sites de réservation en ligne comme Booking.com ou Airbnb, vous pourrez donc vous retourner pour être remboursé.e de votre réservation si quelque chose se passe mal. Des sites comme couchsurfing permettent aussi de présenter les hôtes et les invités, des groupes LGBT existent au sein de cette plateforme. Si vous souhaitez partir l’esprit tranquille, les voyagistes LGBT sont de plus en plus nombreux, que ce soient pour des croisières comme Dreamlines ou les sites de location d’appartement comme Mister B and B

 

Respecter les mœurs locales

 

Si chacun et chacune peut faire ce qu’il veut, il faut tout de même mieux limiter les marques d’affection en public lorsque l’on sait que cela peut être problématique dans le pays que l’on visite, que ce soit à cause de l’homophobie ambiante ou bien tout simplement de la pudeur générale. Dans beaucoup de pays (notamment asiatiques), les couples hétérosexuels ne s’embrassent pas ou ne se tiennent pas par la main, il serait donc mal venu et vu de s’afficher en public.

voyage lgbt

 Soyez prudent.e

 

Comme votre maman vous l’a toujours dit, ne faites pas confiance aux inconnus. Faites attention à ne pas dévoiler votre orientation sexuelle à des personnes que vous connaissez à peine et ne donnez pas rendez-vous à des inconnus si vous n’êtes pas sûr.e de leurs intentions. Dans certains pays, des hommes demandent de l’argent après des rapports sexuels pour extorquer les touristes occidentaux, si vous ne vous pliez pas à leur exigence, la situation peut vite dégénérer. 

 

Protégez-vous !

Pas de dérogation à la règle pendant les vacances, si vous souhaitez vous amuser : sortez couverts ! La propagation du VIH et des maladies sexuellement transmissibles peut être beaucoup plus importante dans certaines régions du monde. Il est donc vital de se protéger et également de ramener avec soi des préservatifs masculins ou féminins car ils ne sont pas forcément faciles à acheter sur place.