Voyager sans billet de retour : les solutions possibles

Nous n’y pensons pas toujours, mais voyager sans billet de retour peut être très problématique. Il arrive même que l’on refuse de vous laisser embarquer si vous ne fournissez pas la preuve que vous allez retourner dans votre pays d’origine, ou voyager dans un autre pays. Et pour les voyageurs à temps plein, les tourdumondistes et les digital nomades qui improvisent leur voyage, cela peut être une réelle contrainte. Heureusement, des solutions existent.

Billet de retour ou de continuation : ce qu’il faut savoir 

Un billet de retour, ou un billet de continuation (vers un autre pays) vous sera demandé au moment du check-in. Ce sont en effet les compagnies aériennes qui s’en occupent. Si la compagnie commet l’erreur de laisser voyager un passager qui n’a pas de preuve de sortie du territoire, elle devra payer elle-même le billet retour, ou de continuation, du voyageur.

La première chose à faire est donc d’anticiper pour ne pas avoir à acheter un billet directement au comptoir de la compagnie, ce qui s’avérerait extrêmement cher.

Sachez aussi qu’un billet de retour ou un billet de continuation pourra vous être demandé quelle que soit votre destination, même si toutes les compagnies aériennes ne vous le demanderont pas. Si vous prévoyez un voyage aux Etats-Unis, au Canada, en Indonésie, au Pérou, au Costa Rica, au Brésil, ou en Afrique du Sud, sachez qu’il sera très probable qu’on vous le demande.

Solution n°1 : acheter un billet très peu coûteux

La première solution pour éviter de devoir payer un billet de retour est d’acheter un billet d’avion sur une compagnie low-cost. Si vous avez la certitude de ne pas l’utiliser, il vous suffit de choisir le billet le moins cher que vous trouverez, quelle que soit la destination. Avec cette solution, vous devrez, certes, payer un billet, mais pourrez faire en sorte de ne dépenser qu’une cinquantaine d’euros.

Vous pouvez également envisager d’acheter un billet de bus ou de train qui vous permette de sortir du pays, mais il faut savoir que cela ne sera pas accepté partout. Le plus sûr reste donc d’acheter un billet d’avion.

Solution n°2 : acheter un billet remboursable

Une autre alternative est tout simplement d’acheter un billet de retour remboursable, et de l’annuler à votre arrivée dans le pays. Cependant, il faudra prévoir un peu d’attente avant d’espérer être remboursé.e. Si vous choisissez cette solution, pensez à lire avec attention les conditions générales de vente et de remboursement. Certains frais de remboursement assez élevés peuvent être appliqués. 

Solution n°3 : louer un billet d’avion 

La meilleure solution est sans doute celle-ci. Le site One Way Fly vous permet de louer un billet de continuation à votre nom, que l’agence s’occupera elle-même d’annuler. Moyennant 19 €, le site maintient le billet confirmé pendant 14 jours. Cette solution est donc à la fois la moins chère, mais aussi la plus simple. Il vous suffit de faire votre demande directement sur le site, et vous obtiendrez une confirmation officielle de votre billet d’avion. Le site Onward Ticket propose également ce système, moyennant 12 €, mais ne garde le billet confirmé que durant 48 h.

Ces articles aussi peuvent vous intéresser :