Tout ce que vous devez savoir sur le Woofing

Avez-vous déjà entendu parler du woofing ? Ce terme, qui évoque en général une activité de cueillette de fruits en Australie, est un mode de bénévolat bien plus large qu'on ne le pense. Grâce au woofing, vous pouvez aider dans une réserve d'éléphants en Afrique du Sud, faire de l'animation dans un orphelinat en Thaïlande, ou encore travailler dans un gîte au Canada !

woofing-farm-travel-field

D’où vient le woofing ?

Ce mot vient de l’anglais WWOOF, un acronyme de “Working Weekends On Organic Farms” (week-ends de travail dans des fermes biologiques), une association anglaise datant de 1971. Cette organisation, qui est devenue aujourd'hui un réseau mondial de fermes biologiques, est née grâce à l'initiative d'une Londonienne voulant offrir aux citadins la possibilité de faire des week-ends à la campagne, tout en soutenant l'agriculture biologique.

Qu’est-ce que le woofing ?

A l'origine, le woofing consiste à aider un exploitant agricole ou un éleveur biologique dans ses travaux, en échange du gîte et/ou du couvert. 

Partant de ce concept, de nombreuses plate-formes ont étendu les offres de woofing à d'autres secteurs que l'agriculture. Le woofing englobe désormais des types de services divers et variés tels que :

-       La restauration, l’hôtellerie, pour travailler bénévolement dans des gîtes, hôtels, restaurants, auberges de jeunesse...

-       Le service à la personne pour travailler chez des particuliers

-       La construction, l’éducation, l’animation, dans des écoles et des ONG

-       Le soin aux animaux, la cueillette et l’agriculture dans des fermes et des exploitations

Quels sont les avantages du woofing ?

Le woofing, vous l’aurez compris, présente bien des avantages pour les voyageurs à petits budgets. Outre l’argument financier, le woofing permet de :

-       vivre en immersion dans la culture du pays en partageant le quotidien d'un local

-       pratiquer une langue étrangère 

-       rencontrer des voyageurs des quatre coins du monde

-       rester dans un pays pour une longue durée 

-       développer des compétences et faire des expériences professionnelles valorisées sur le CV

Pour quelle durée faire du woofing?                            

Les séjours en woofing peuvent varier entre une semaine et une année, mais la plupart des hôtes préféreront un séjour d'un mois minimum.

Où faire du woofing ?

Dans le monde entier ! Le woofing ne se limite pas à l’Océanie comme on pourrait le penser. Vous trouverez des offres de woofing sur tous les continents !

Quelle est la charge de travail d'un woofer ?

En général, il faudra compter entre 3 et 6 heures de travail par jour, 5 jours par semaine. Vous disposez donc de vos soirées et de vos week-ends pour visiter les alentours.

Où trouver son woofing ?

Plusieurs sites proposent des missions de woofing et mettent en relation des hôtes et des woofers, tels que :

-      Prix : gratuit pour consulter les offres, 32 euros par an pour contacter les hôtes

-      Types d'offres : ONG, écoles, hôtels, auberges de jeunesse, particuliers, fermes...

workaway-woofing-voyage.jpg

- Prix : pour accéder aux offres, vous devez adhérer à l'association, moyennant 25 €

- Types d'offres : fermes et exploitations agricoles

woofing-wwoof-voyage.jpg

- Prix : gratuit pour consulter les offres, créer un profil et être contacté par les hôtes. 20 € pour pouvoir contacter les hôtes, valable deux ans.

- Tous types d'offres.

helpx-woofing-voyage.jpg

- Prix : entre 20 et 30 € pour un an

- Tous types d'offres (agriculture, enseignement, construction, travail de ferme...)

helpstay-voyage-woofing.png